La Mission

La mission de l’École d’Études Ésotériques est de pourvoir une formation ésotérique au Discipulat structurée et progressive, fondée sur les enseignements de la Sagesse Éternelle dans le but de former des Serviteurs du Monde.

Les débuts de l’École

L' École d’Études Ésotériques fut fondée en 1956 à New York. Les fondateurs – Frank Hilton, Regina Keller, Florence Garrigue, Helen Hillebrecht et Margaret Schaefer – étaient des étudiants de l’École Arcane et ils avaient travaillé aux côtés d’Alice et de Foster Bailey en tant que personnel de l’École.

Après la mort d’Alice Bailey en 1949 et après la mort soudaine de son successeur, Barbara Enos, Foster Bailey continua comme directeur intérimaire de l’École Arcane. Ce rôle fut ajouté aux autres fonctions qu’il avait déjà, entre autres la direction de la maison d’édition Lucis, qui publie les livres du Maître Djwhal Khul et d’Alice Bailey. Une étudiante de niveau avancé et nouveau membre du groupe, Mary Turner, aida considérablement monsieur Bailey et influença progressivement la direction que l’École aurait pris dans le futur. Par la suite Mary Turner devint aussi la directrice officielle de l’École et deuxième femme de Foster Bailey.

Dans les cinq années cruciales suivant la mort d’Alice Bailey, deux visions du futur de la formation ésotérique vinrent à la surface parmi les responsables de l’École Arcane. Les membres qui considéraient que la Hiérarchie Spirituelle avait surtout besoin de travailleurs avec une formation ésotérique moderne profonde et avancée étaient en minorité.

Plutôt qu’abandonner cette vision, certains membres démissionnèrent de l’École Arcane, ils louèrent un bureau dans le même quartier à Manhattan et ils commencèrent à rassembler le matériel des nouvelles leçons. Ils choisirent un nom pour la nouvelle école qui, malgré sa longueur, reflétait le but de l’impulsion de sa fondation – l’étude approfondie des enseignements les plus profonds.

Pendant les premières années d’activité le projet de l’École se développa et prit une forme plus précise au fur et à mesure que les membres fondateurs de l’École d’Études Ésotériques sélectionnaient le matériel des différents cours. Leur travail de groupe impliquait l’échange de communications écrites et la création de relations subjectives solides entre eux et à l’intérieur de l’Âme de Groupe, un processus qui continue aujourd’hui encore à l’intérieur de l’École d’Études Ésotériques. En même temps, les participants du groupe étaient impliqués dans des initiatives soutenant le Plan, par exemple la recherche, les projets de collaboration d’inter-groupe et les publications.

Frank Hilton, qui avait écrit plusieurs articles ésotériques pour le journal The Beacon avant 1956 et avait une expérience approfondie de formation ésotérique, devint le premier Président de l’École. Il fut aussi le co-directeur de Psychosynthesis Research Foundation (PRF) qu’il fonda avec Roberto Assagioli et dirigea de 1957 à 1976. La collaboration de Hilton avec d’autres personnes dans les domaines psychologique et ésotérique fut importante pour la publication d’une grande variété de matériaux, de journaux et de livres. Il influença aussi énormément le développement de l’initiative AGI (Approach to Group Initiation ou Approche à l’Initiation de Groupe), qui permit de développer d’autres cours de niveau avancé.

Une autre co-fondatrice de l’École d’Études Ésotériques, Regina Keller (un avocat d’origine hongroise-américaine), avait travaillé auprès d’Alice Bailey en l’aidant dans le secrétariat, en soutenant les étudiants de niveau avancé, en relisant les brouillons des Livres Bleus et en écrivant des articles pour The Beacon. Elle était aussi un membre très actif des réunions du vendredi organisées par Alice Bailey et c’est grâce à ses enregistrements et à ses transcriptions des rencontres que les Présentations d’Alice Bailey furent préservées. Regina Keller était une étudiante de niveau avancé et pour cette raison elle était surtout intéressée à la « diffusion de l’Enseignement sur le plan mental », comme elle écrivit elle-même dans une lettre datée mars 1961. Parallèlement à son travail avec l’École d’Études Ésotériques, elle lança plusieurs initiatives ésotériques comme par exemple le Meditation Mount, qui fut par la suite développé par Florence Garrigue (une autre co-fondatrice de l’École d’Études Ésotériques), et elle apporta son aide dans le domaine du travail social dans les orphelinats. A l’École d’Études Ésotériques elle s’occupait de la formation des élèves de niveau avancé, elle était responsable de la correspondance et des relations de collaboration avec d’autres groupes. Elle renforça aussi le rôle du Groupe des Commentateurs, qui aujourd’hui est le « Cœur » de l’École. Alice Bailey a dédiéDiscipleship in the New Age, Volume 1 « à Regina Keller, un co-disciple qui pendant plus de vingt ans a foulé avec moi le Sentier ». En décrivant son futur rôle le Tibétain écrivit à Regina: « Le don du sage enseignement est ton don à mon groupe – une sagesse dépouillée de critique et enrichie de la réticence de l’occultiste préparé ». Regina était un disciple de niveau avancé qui préférait travailler en silence, dans les coulisses. Son Âme nous guide et est toujours présente parmi nous, et nous sommes reconnaissants de son soutien spirituel permanent.

Le docteur Roberto Assagioli (fondateur de la Psychosynthèse) n’était pas un des co-fondateurs de l’École mais il fut un membre actif et un conseiller dès les débuts de l’École d’Études Ésotériques. Sa collaboration avec Frank Hilton eut comme résultat la création du Cours Volonté qui fait encore partie, dans un format révisé, de la formation de niveau avancé de l’École.

En 1996 les bureaux de l’École ont été transférés à Asheville, en North Carolina, au coeur des Blue Ridge Mountains. En 2012 l’École a élargi son activité de divulgation avec des nouveaux documents sur le site internet et avec la formation au discipulat en anglais, en espagnol et en italien. En 2014 elle a lancé un nouveau cycle d’initiatives de collaboration d’inter-groupe.

L’École continue à offrir les enseignements de la Sagesse Éternelle à la communauté spirituelle par ce site internet et à guider les étudiants du monde entier sur le Sentier. La recherche ésotérique permanente est une partie centrale de la mission de l’École, y compris la mise-à-jour, la traduction et le développement du matériel originel des cours ainsi que de nouvelles contributions basées sur la Sagesse Éternelle et provenant des domaines de la psychologie, de la science et des sciences humaines.